CHARGEMENT

Rechercher

Une campagne de recrutement dynamique dans les métiers du vivant

> La campagne de communication pour les métiers du vivant a pour objectif de recruter dans des filières qui souffrent du manque de main-d'œuvre© Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Partager

Le minis­tère de l’A­gri­cul­ture et de l’A­li­men­ta­tion a lan­cé, début juillet et pour trois semaines, puis à la fin de l’é­té, une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion, finan­cée par des cré­dits du Plan de relance, pour recru­ter dans les métiers de l’agriculture, de l’a­groa­li­men­taire, du pay­sage, de la forêt, de l’a­qua­cul­ture et de la pêche.

 

Une cam­pagne pour recruter

Affiche de recrutement Ministère

Une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion © Minis­tère de l’Agriculture et de l’Alimentation

Dans l’a­gri­cul­ture, il y a 60 000 offres à pour­voir en per­ma­nence. Près d’un tiers des 400 000 agri­cul­teurs fran­çais ont plus de 55 ans. La moi­tié d’entre eux par­ti­ra à la retraite d’ici dix ans.

 

Le mes­sage que porte le ministre est à la fois celui de la sou­ve­rai­ne­té du pays mais aus­si d’une forte employa­bi­li­té et d’une grande inno­va­tion. Le terme d’en­tre­pre­neurs est éga­le­ment mis en avant.

 

« Il est révo­lu le temps du dos cour­bé sur la bêche ! L’agriculteur est aujourd’hui, l’entrepreneur du vivant qui s’est le plus trans­for­mé ! Un agri­cul­teur sur deux sera en âge de prendre sa retraite au cours des dix pro­chaines années. La relève a épou­sé les res­pon­sa­bi­li­tés envi­ron­ne­men­tales, éco­no­miques, et sociales et elle met toute son éner­gie au ser­vice de l’innovation pour assu­rer notre sou­ve­rai­ne­té alimentaire !

 

Pour pré­pa­rer l’avenir, les agri­cul­teurs recrutent chaque année alors rejoi­gnez le mou­ve­ment ! » 

 

La for­ma­tion mise en avant

Le choix « for­ma­tions en agri­cul­ture » emmène sur le site https://laventureduvivant.fr/, qui pré­sente les for­ma­tions, les métiers et les éta­blis­se­ments. Le site s’a­dresse clai­re­ment aux jeunes, qui sont encore en recherche d’o­rien­ta­tion. Un quiz pour aider à l’o­rien­ta­tion est même proposé.

 

À la #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion, on est tou­jours enthou­siastes à l’i­dée que l’at­trac­ti­vi­té des métiers de l’a­gri­cul­ture soit tra­vaillée et que l’i­mage de ces pro­fes­sions soit valo­ri­sée. En revanche, on est pas­sa­ble­ment déçus que le bio­con­trôle ne soit pas mis en avant comme une solu­tion d’avenir.
Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Deux mains jointes dans un champ