CHARGEMENT

Rechercher

Agressions sur les agriculteurs-trices : il faut que ça s’arrête !!

Partager

En 2021, un nombre impres­sion­nant d’agressions sur les agri­cul­trices et les agri­cul­teurs se sont pro­duites en France. La Posi­tive Pro­duc­tion sou­haite pous­ser un coup de gueule pour qu’il y ait une réelle prise de conscience aux yeux de tous !

 

Un agriculteur est passé à tabac par des motards

Le 27 août der­nier, un agri­cul­teur est pas­sé à tabac par des motards à la fron­tière belge. Les faits se sont dérou­lés sur une petite route de cam­pagne. L’agriculteur était au volant de son trac­teur et occu­pait les 3⁄4 de la route lors­qu’une dizaine de motards sont appa­rus der­rière lui. Ne pou­vant le dépas­ser, les motards se sont éner­vés. Une dis­pute a écla­té et ils se sont jetés sur l’agriculteur pour le sor­tir de son véhi­cule. L’agriculteur a été roué de coups de poings et de mar­teau. Un rive­rain a vou­lu inter­ve­nir pour aider ce pauvre homme et a mal­heu­reu­se­ment subi le même sort que lui…

Tous deux sont en vie, mais ont été vic­times de mul­tiples frac­tures et très cer­tai­ne­ment d’un trau­ma­tisme à vie. Les motards, quant à eux, se sont enfuis vers la Bel­gique et n’ont pas encore été retrou­vés… Nous avons l’impression de nous répé­ter, mais trou­vez-vous cela nor­mal ? Pour­quoi n’y a‑t-il pas plus de per­sonnes qui s’indignent d’une telle vio­lence gra­tuite envers des per­sonnes cou­pables d’une seule chose : celle de faire leur travail ?

 

À la Positive Production, nous sommes indignés et souhaitons qu’il y ait une réelle prise de conscience de ce fléau !

Retrou­vez ci-des­sous une liste non exhaus­tive de faits simi­laires d’a­gri­cul­teurs-trices ayant été agres­sés par ce qu’ils condui­saient leur trac­teur, épan­daient dans leurs champs des pro­duits pour pro­té­ger leurs cultures et leurs récoltes, et bien d’autres… :

● Début aout 2022 : en Ile-et-Vilaine, un maraî­cher est agres­sé par un voleur de légumes,
● Fin juillet 2022 : en Dor­dogne, un éle­veur reçoit un coup de poing au visage alors qu’il tra­vaille dans son champ,
● Fin juin 2022 : dans le Bas-Rhin, un agri­cul­teur se fait agres­ser par trois indi­vi­dus venus voler du gazole,
● Début juin 2022 : dans les Bouches-du-Rhône, une agri­cul­trice est vio­lem­ment agres­sée après de mul­tiples dégra­da­tions sur ses terres,
● Fin août 2020 : dans les Pays de la Loire, un agri­cul­teur est vio­lem­ment agres­sé pour une his­toire d’épandage,
● 15 mai 2019 : en Cha­rentes ‑Mari­times, un sala­rié agri­cole se fait agres­ser alors qu’il réa­lise un trai­te­ment herbicide, …

 

La liste est longue. Nous pour­rions écrire pen­dant des heures entières sans pou­voir tout lis­ter… Il y a clai­re­ment un manque de com­pré­hen­sion du métier d’agriculteur alors que ce sont eux qui nous nour­rissent. Il y a aus­si un manque de recherche et d’écoute, ce qui crée des idées reçues menant cer­tains à agres­ser, insul­ter et déni­grer ce beau métier. Aux agri­cul­teurs-trices et aux future(s) agri­cul­teurs-trices… Ne per­dez pas espoir : les men­ta­li­tés chan­ge­ront et les agri-bashers fini­ront par com­prendre qu’ils étaient dans l’erreur. Tout le monde mérite de tra­vailler en paix !

3 Commentaires

  1. Delattre corinne 30 novembre 2022

    Je condamne for­te­ment ces agres­sions mais l’a­gri­cul­ture “tra­di­tion­nelle” est mal­heu­reu­se­ment res­pon­sable d’e­normes dégâts éco­lo­giques et de perte de la bii­di­ver­site. Des solu­tions existent pourtant…

    Répondre
  2. Bruno Ballandi 1 décembre 2022

    J ai habi­té 25 ans à la cam­pagne dans un hameau entou­ré de culture ‚beau­coup d agri­cul­teur se croient tout per­mis ‚ils sont chez eux comme ils disent ‚ils roulent à fond dans les hameaux ne ralen­tissent pas dans les virages ‚prennent toute la route avec la mois­son­neuse metant réel­le­ment en dan­ger les autres vehicules,et ont eux même un com­por­te­ment très violent aus­si bien ver­bale que phy­sique alors ils devraient revoir leurs com­por­te­ments car ce n ai pas éton­nant que de temps en temps ils tombent sur un os

    Répondre
  3. Léo 1 décembre 2022

    Moi je ne suis pas agri­cul­teur. Mais ma mai­son est proche d’un champs culti­vé par un couple d’a­gri­cul­teurs tout sim­ple­ment géniaux. Lorsque je fai­sais construire ma mai­son, ils ont pro­po­sés eux-mêmes d’é­va­cuer la terre (5000 € d’é­co­no­mi­sé), sont venu enle­ver les mau­vaises herbes, nous ont don­né des dizaine de fois des légumes.

    Donc il faut arrê­ter de géné­ra­li­ser !!! Il y a des cons partout. 

    Et main­te­nant pour info, moi j’ai vu leur fils de 17 ans se faire insul­ter par des pro­me­neurs parce qu’il met­tait des pro­duits dans le champs. Les gens qui l’on insul­té étaient bien plus âgés. Ce n’est peut-être pas une agres­sion phy­sique, mais c’est une agres­sion verbale !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *