CHARGEMENT

Rechercher

Cultiver des cellules musculaires pour produire de la viande

On va encore voir des vaches dans les prés et des poules dans les basses-cours pendant quelque temps, et nous, à la #PositiveProduction, on pense que c'est tant mieux ! © AdobeStock

Partager

La revue Viandes et pro­duits car­nés a publié une étude sur la per­cep­tion des Fran­çais face à cette bio­tech­no­lo­gie qui per­met de pro­duire de la viande à par­tir de la culture de cel­lules musculaires.

 

On entend beau­coup les détrac­teurs d’é­le­vage et les envi­ron­ne­men­ta­listes van­ter la « viande arti­fi­cielle ». L’é­tude est assez com­plète et très inté­res­sante. Les pré­oc­cu­pa­tions envi­ron­ne­men­tales pèsent beau­coup en faveur de ces pro­duc­tions, mais qu’ils aient déjà enten­du par­ler ou non de la viande arti­fi­cielle, plus de la moi­tié des son­dés trouvent cela « absurde et/ou dégoû­tant », plus du quart « amu­sant et/ou intri­gant », enfin, moins d’un quart res­tant trouvent cela « pro­met­teur et/ou réalisable ».

 

On ne par­le­ra pas du prix, puisque peu nom­breux sont les consom­ma­teurs qui accep­te­raient de payer plus cher pour une telle viande. Il fau­drait donc arri­ver à la pro­duire à moindre coût (et qui dit moindre coût dit moindre qualité…).

On va encore voir des vaches dans les prés et des poules dans les basses-cours pen­dant quelque temps, et nous, à la #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion, on pense que c’est tant mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Cierges allumés
Un taille crayon accompagné de son crayon
Un vieux monsieur ayant l'expression d'une personne non rassurée