CHARGEMENT

Rechercher

Fermeture de la ferme des 1000 vaches, pas de confort pour les éleveurs ?

Quantité ou qualité ? © AdobeStock

On peut vou­loir exer­cer un métier incon­for­table, l’a­gri­cul­ture, en sou­hai­tant lui appor­ter plus de confort. Par exemple, avec un modèle « inté­res­sant car il per­met­tait aux éle­veurs de se regrou­per et aux équipes de tour­ner (…) ». Tel était le rêve de Michel Ramery.

 

Ce rêve, il a ten­té de le mettre en place avec un modèle, celui de la Ferme des 1000 vaches, regrou­pant plu­sieurs exploi­ta­tions, et fer­mée depuis le 1er jan­vier 2021… Plus de vaches pour que les éle­veurs aient des vacances, pour qu’ils aient une vie en quelque sorte.

 

Plus de vaches n’empêche pas de res­pec­ter la régle­men­ta­tion, le bien-être et la qua­li­té de vie des ani­maux, ce qui est très bien expli­qué dans les pre­mières minutes de la vidéo d’E­tienne agri You­tu­beurre, qui avait visi­té la ferme des 1000 vaches en février 2020.

 

Quan­ti­té contre qualité ?

Si on fait de la quan­ti­té, cela veut dire qu’on ne peut pas faire de qualité ?
Si vous répon­dez oui, alors toutes les exploi­ta­tions agri­coles qui uti­lisent un trac­teur (puis­qu’elles font plus de quan­ti­té que n’en peut faire un homme seul) ne font pas de qualité.
Si vous répon­dez non, alors soit vous vous êtes affran­chi de l’é­mo­tion (c’est grand, donc c’est indus­triel, donc c’est mal !), soit vous êtes agri­cul­teur et vous pen­sez juste, un jour, à prendre des vacances !

 

Nous, à la #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion, on pense qu’il est pos­sible de culti­ver 1 000 hec­tares de manière posi­tive ou d’é­le­ver 800 vaches sans tuer la pla­nète. On pense aus­si qu’ex­pé­ri­men­ter, aller de l’a­vant et essayer de nou­velles solu­tions, c’est aus­si cela la #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion !

 

La visite de la ferme des 1000 vaches par Etienne You­tu­beurre : https://www.youtube.com/watch?v=4iHAbTUwdpY&feature=youtu.be

Des fermes tou­jours plus grandes

Fin 2019, un pro­jet un peu plus grand que la Ferme des 1000 vaches, dans l’Eure, attei­gnant 1 500 bovins (dont 634 lai­tières) a été reto­qué par la justice.

En 2016, le Qatar a mon­té la ferme Balad­na, pour 20 000 vaches, afin d’or­ga­ni­ser son auto­no­mie en lait (avec suc­cès) suite à l’embargo déci­dé par ses voisins.

Aux États-Unis, on compte des fermes attei­gnant 40 000 individus.
En Ara­bie Saou­dite, la ferme d’A­la­ma­rai comp­tait 46 000 vaches en 2014 et… 93 711 en 2017 (et pro­duit 1,2 mil­liard litres de lait par an).

En Chine, une ferme de 100 000 vaches, à MuDan­Jiang, a vu le jour en 2016 ! Mais les pol­lu­tions de nappes phréa­tiques engen­drées ont contraint l’É­tat à envi­sa­ger des fermes plus petites afin de mieux contrô­ler la pol­lu­tion. Le pays se limi­te­ra donc à des fermes de… 10 000 individus !

Ahhh, l’ex­cep­tion cultu­relle française…

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Épandage dans les champs
Photo d'une viande
Infox sur l'agriculture