CHARGEMENT

Rechercher

Ras-le-bol… du traitement médiatique réservé aux agriculteurs

D'après-vous, quand les médias parlent-ils en bien de l’agriculture et des agriculteurs ?© AdobeStock

Partager

Quand les médias parlent-ils des agriculteurs ?

Pen­dant la dif­fu­sion de « L’Amour est dans le pré » ? Car il est bon de se moquer de Gérard (et de son accent), tout emprun­té face à la jolie Sté­pha­nie (les pré­noms ont été choi­sis au hasard).

Pen­dant le Salon de l’agriculture ? Car il est de bon ton de rigo­ler devant les couilles pen­dantes du tau­reau, ou de voir le pré­sident un peu rou­geaud et pom­pette (et c’est encore plus drôle quand il est rou­geaud et pom­pette DEVANT les couilles du taureau !).

 

Pen­dant les mani­fes­ta­tions ? Quand de gros trac­teurs qui ne peuvent même pas rou­ler vite (quoique… 40 km/h, c’est tou­jours plus rapide que la vitesse moyenne à Paris : 14 km/h !) viennent blo­quer le périph’ parisien.

Quand les médias parlent-ils de ce métier érein­tant qu’est le tra­vail de la terre ? Quand les médias parlent-ils de la crainte d’une mau­vaise récolte, liée à la météo ? Quand les médias parlent-ils de la pres­sion liée aux emprunts ban­caires, qu’il faut rem­bour­ser ? Quand les médias parlent-ils de l’impossibilité de concur­ren­cer des pays qui n’ont pas les mêmes impôts, taxes, coûts à payer ? Quand les médias parlent-ils des ini­tia­tives qui fleu­rissent, pour mieux pro­duire (le bio­con­trôle, l’agriculture de conser­va­tion, les ani­maux éle­vés dehors, etc.) ? Quand les médias parlent-ils de la grande dis­tri­bu­tion, qui s’engraisse sur le dos des pro­duc­teurs ? Quand les médias parlent-ils de ce sui­cide qui a eu lieu hier, et de celui qui aura lieu demain (puisqu’un agri­cul­teur se sui­cide tous les deux jours dans notre pays) ?

 

En un mot comme en cent, quand les médias parlent-ils EN BIEN de l’agriculture et des agri­cul­teurs ? Presque jamais. Ni en quan­ti­té, ni en qualité.

C’est pour­quoi, moi, fils, petit-fils, et arrière-petit-fils d’agriculteurs, etc., j’en ai ras-le-bol du trai­te­ment média­tique réser­vé aux agriculteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Hausse des prix de l'énergie et des matières premières, vente à perte, rémunérations insuffisantes, etc. Les agriculteurs en ont ras-le-bol. Et on les comprend © Adobe Stock
Abeille qui butine dans une fleur
Une corde sur le point de craquer