CHARGEMENT

Rechercher

Quand familles rurales passe (vite) sur la rémunération des agriculteurs

On aimerait bien que les agriculteurs, maillage essentiel de la ruralité, ne soient pas oubliés… © AdobeStock

L’association de défense des consom­ma­teurs Familles Rurales a publié, en juillet, les résul­tats de son Obser­va­toire des prix des fruits et légumes frais. L’objectif est louable, puisqu’il est d’aider les familles en leur pro­di­guant des conseils pour pré­ser­ver leur san­té et leur porte-mon­naie. Mais une petite phrase nous a interpellés.

 

L’étude de Familles Rurales, asso­cia­tion de défense des consom­ma­teurs, porte sur un panier de huit fruits et huit légumes frais, issus de l’agriculture conven­tion­nelle et de l’agriculture bio­lo­gique. Une phrase, qui appa­raît dans l’introduction de l’étude, nous a inter­pel­lés : « En cette année si par­ti­cu­lière, le confi­ne­ment (manque de main‑d’œuvre, coûts de trans­port plus impor­tants, pro­duc­tion étran­gère moins abon­dante) et les condi­tions météo­ro­lo­giques pour cer­tains pro­duits peuvent expli­quer cer­taines aug­men­ta­tions, ces der­nières demeurent néan­moins très impor­tantes pour les consom­ma­teurs sans pou­voir s’assurer de sur­croît, une meilleure rému­né­ra­tion des producteurs. »

 

Et on passe à la suite de l’étude : l’augmentation des prix des fruits et légumes, le res­pect du PNNS et les ensei­gne­ments après crise Covid-19 (de début d’année) sur la consom­ma­tion des fruits et légumes. Mais reve­nons sur « sans pou­voir assu­rer de sur­croît, une meilleure rému­né­ra­tion des producteurs ».

 

Certes, l’objet de l’étude n’est pas la rému­né­ra­tion des agri­cul­teurs. Néan­moins, l’association, dont l’une des thé­ma­tiques prin­ci­pales est de « construire les rura­li­tés de demain », semble peu se pré­oc­cu­per des agri­cul­teurs, acteurs essen­tiels de la rura­li­té. Si leur rému­né­ra­tion n’est pas assu­rée, en dépit de l’augmentation des prix, com­ment demain, les familles pour­ront-elles se nour­rir de manière qua­li­ta­tive à un coût raisonnable ?

 

En 2016, au moment des États géné­raux de l’alimentation, l’un des com­bats de Familles Rurales avait été « de per­mettre aux agri­cul­teurs de vivre digne­ment et de frei­ner la guerre des prix dans la dis­tri­bu­tion ». On aime­rait bien que les agri­cul­teurs, maillage essen­tiel de la rura­li­té, ne soient pas oubliés…

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Culture des melons
Ecran farming simulator
Culture des melons