CHARGEMENT

Rechercher

Le rachat de #PositiveProduction acté : Greenpeace et Générations Futures actionnaires majoritaires

Les pesticides à base de glyphosate © AdobeStock

Partager

COMMUNIQUÉ : C’est une nou­velle qui pour­rait faire l’ef­fet d’un trem­ble­ment de terre (rien que ça !) et qui vient récom­pen­ser de longues années de tra­vail achar­né pour sou­te­nir le monde agri­cole. Votre site d’in­for­ma­tion et de défense des agri­cul­teurs et des bio­so­lu­tions #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion, en négo­cia­tions depuis plu­sieurs semaines pour ren­for­cer sa posi­tion sur les mar­chés de l’in­for­ma­tion, a signé ce matin un accord avec Green­peace et Géné­ra­tions Futures. Une source proche du dos­sier évoque une tran­sac­tion à hau­teur de 51 (comme le pas­tis) mil­lions d’eu­ros. Les deux asso­cia­tions deviennent action­naires majo­ri­taires du site à 69 %. #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion devient donc : #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion by Green­peace et Géné­ra­tions Futures.

 

Capture d'écran du site #PP - Greenpeace
La HP avec les logos de Green­peace et Géné­ra­tions futures © AdobeStock

Syl­vain Breu­zard, pré­sident de Green­peace depuis début 2012, a décla­ré : « Nous sommes abso­lu­ment ravis d’in­té­grer #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion à nos organes de com­mu­ni­ca­tion. Ce site, depuis ses tout débuts, a tou­jours cher­ché à expli­quer le monde agri­cole, même à nous qui n’y com­pre­nions rien, dans une optique à la fois didac­tique et drôle. Nous avons été conquis dès le pre­mier ins­tant, et c’est aujourd’­hui une grande fier­té de pou­voir être aux côtés de ce média, désor­mais appe­lé #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion by Green­peace et Géné­ra­tions Futures, qui sou­haite expli­quer que l’on peut pro­duire mieux et plus intel­li­gem­ment, notam­ment grâce aux bio­so­lu­tions mais aus­si, on le sait moins, aux éoliennes. Pour ma part, j’aime beau­coup les éoliennes. Parce que c’est beau une éolienne, et puis, parce que ça fait de l’élec­tri­ci­té une éolienne, un peu comme une pile, ou comme la dyna­mo de mon vélo quand j’é­tais petit ou encore comme une cen­trale nucléaire, et puis parce qu’elles me font pen­ser, les éoliennes, à ce grand roman épique de la lit­té­ra­ture occi­den­tale qu’est Don Qui­chotte, quand le héros com­bat des mou­lins à vent, j’ai tou­jours trou­vé qu’une éolienne res­sem­blait à un mou­lin à vent, pas vous ? regar­dez bien, je vous assure que si si, c’est vrai, une éolienne res­semble à un mou­lin à vent ! »

De son côté, la FNSEA a éga­le­ment com­men­té cette opé­ra­tion, émet­tant tou­te­fois, comme à son habi­tude, quelques légères réserves : « Nous dénon­çons cette opé­ra­tion ! Non à la finan­cia­ri­sa­tion des sites d’in­for­ma­tion agri­cole. Non aux sites d’in­for­ma­tion. Non aux noms à ral­longe. Non au rap­pro­che­ment avec les asso­cia­tions envi­ron­ne­men­ta­listes. Non à l’heure d’é­té, appli­quée depuis dimanche der­nier. Non au non, mais aus­si non au oui ! » Ce qui nous a fait pen­ser à cette fameuse fameuse inter­ven­tion de Jean-Pierre Raf­fa­rin

Du côté de l’é­quipe de #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion by Green­peace et Géné­ra­tions Futures, on assure que la ligne édi­to­riale du site ne sera pas modi­fiée : toutes nos infor­ma­tions res­te­ront abso­lu­ment sérieuses et dignes de confiance !

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Mise de substances dans les champs
Arbre vert sortant d'un livre
Paysage agricole avec des éoliennes