CHARGEMENT

Rechercher

L’UE engage la réflexion sur une rémunération des agriculteurs pour service écosystémique

© Adobe Stock

Partager

Vers une rémunération pour la captation du carbone

Le 10 jan­vier se tenait à Bruxelles le Comi­té spé­cial dédié à l’a­gri­cul­ture (CSA). À l’ordre du jour, notam­ment, un tra­vail sur les cycles de car­bone durables et donc le lan­ce­ment de la réflexion sur la rému­né­ra­tion éven­tuelle des agri­cul­teurs pour ser­vice ren­du, en l’oc­cur­rence la séques­tra­tion du carbone.

La Com­mis­sion porte le pro­jet de récom­pen­ser cette séques­tra­tion du car­bone dans les sols. Pour les États, la dif­fi­cul­té réside dans la mesure de l’ef­fi­ca­ci­té des pra­tiques mises en place.

Récompenser les agriculteurs

Julien Denor­man­die avait déjà abor­dé le sujet, lors de la prise de la pré­si­dence de l’U­nion euro­péenne par la France et décla­ré qu’il fal­lait : « étu­dier le moyen de créer de la valeur envi­ron­ne­men­tale et éco­no­mique pour nos agri­cul­teurs, par une aug­men­ta­tion de la cap­ta­tion de car­bone dans nos sols agricoles ».

Pour le com­mis­saire à l’A­gri­cul­ture, Janusz Woj­cie­chows­ki, « cette pra­tique ren­for­ce­ra la contri­bu­tion des agri­cul­teurs et des syl­vi­cul­teurs à la décar­bo­na­tion de notre éco­no­mie ». Il a ajou­té qu’il ne fal­lait pas faire tra­vailler plus les agri­cul­teurs et qu’ils touchent les mêmes reve­nus mais plu­tôt récom­pen­ser des pra­tiques jus­qu’a­lors pas rémunérées.

À la #Posi­ti­ve­Pro­duc­tion, nous nous réjouis­sons de tant de volon­té. Les actes suivront-ils ?

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Un homme tenant une liasse de billets devant un champ
Paysage d'une route au milieu d'une forêt
Des agriculteurs dans un champ accompagné d'un tracteur