CHARGEMENT

Rechercher

Rapport du Giec, des cataclysmes… pour l’agriculture aussi ?

Une perte de plus d'un cinquième pour la productivité agricole en cinquante ans à cause du dérèglement climatique. © AdobeStock

Partager

Le der­nier rap­port du Giec annonce glo­ba­le­ment que, même avec une limi­ta­tion du réchauf­fe­ment à +2 °C, les consé­quences seront cataclysmiques.

Sur le plan agri­cole, il annonce une baisse de 4 à 10 % de pro­duc­tion pour les cultures ces dix der­nières années. Près de 80 mil­lions de per­sonnes sup­plé­men­taires pour­raient souf­frir de faim d’i­ci à 2050.

 

Selon une étude de cher­cheurs de l’u­ni­ver­si­té de Cor­nell (États-Unis), publiée dans la revue scien­ti­fique Nature Cli­mate Change, la pro­duc­ti­vi­té agri­cole a per­du plus d’un cin­quième en cin­quante ans à cause du dérè­gle­ment cli­ma­tique. En Afrique et en Amé­rique latine, elle serait même d’un quart, voire d’un tiers, selon le modèle utilisé.

Rap­pe­lons que les bio­so­lu­tions sont une arme pour aider à mieux pro­duire et donc à limi­ter les effets sur le cli­mat, mais aus­si pour, tout sim­ple­ment, main­te­nir la production.

 

Quelques chiffres :

  • Alors qu’il était en baisse depuis plu­sieurs décen­nies, le nombre de per­sonnes souf­frant de la fin croît constam­ment depuis 2014.
  • Elles étaient près de 690 mil­lions de per­sonnes en 2019.
  • Ce sont 10 mil­lions de per­sonnes de plus par rap­port à 2018.
  • Ce sont 60 mil­lions  de per­sonnes par rap­port à 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont notés *

À ne pas manquer

Un enfant accroupi sur le sol les mains en avant
Un paysage d'arbres et de champs
Un enfant accroupi sur le sol les mains en avant